Rendez-vous en terres brésiliennes

Rendez-vous en terres brésiliennes

Depuis décembre 2019, la compagnie aérienne Air Canada offre des vols directs vers São Paulo, au Brésil. Avec ses 200 millions d’habitants et sa superficie de 8,5 millions de km² , ce pays d’Amérique latine étonne par la diversité de ses paysages. En visitant le littoral au nord de São Paulo, j’ai découvert des forêts sauvages, des plages de sable blanc, des îles paradisiaques mais aussi une grande ville de business et d’écarts de richesse. Petit résumé du voyage.

São Sebastião : ville tranquille et îles sublimes

Dès mon arrivée à São Paulo, j’ai pris la route pour descendre vers la côte du littoral. Au programme, petit passage à Bertioga pour ensuite s’en aller vers São Sebastião. Pendant 3h30, j’ai pu m’acclimater à la chaleur humide du Brésil tout en observant une nature sauvage, verdoyante et apaisante.

En route vers São Sebastião

Le lendemain matin, j’ai eu la chance de partir en bateau, en plein cœur de l’océan Atlantique pour profiter pleinement des îles de São Sebastião que l’on nomme tout simplement As Ilhas.

Tour des îles en bateau, São Sebastião

L’eau est chaude, les poissons se baladent et l’endroit est désert. Je profite pleinement de la vue, sans touristes, alors que nous sommes encore en été dans l’hémisphère sud.

Ilha dos gatos
Une multitude de montagne entoure l’océan

De retour sur la terre ferme, je participe ensuite à une visite guidée de la ville. Les couleurs vives m’enchantent.

Quelques bâtiments de la ville de São Sebastião
Une pizzeria à São Sebastião
L’église Igreja Matriz de São Sebastião

Une anecdote m’interpelle. Le guide explique que certaines maisons de riches étaient construites avec des fausses fenêtres (voir ci-dessous). Pourquoi ? Pour éviter que les personnes plus pauvres ne voient et n’écoutent ce qu’il se passait à l’intérieur et n’apprennent des potins faciles à divulguer au reste au village.

Ilhabela : île dorée

Suite à la visite, nous nous dirigeons vers un ferry afin de nous rendre à Ilhabela, une île de 347 km² qui se situe en face de São Sebastião. Nous avons de la chance, un arc-en-ciel a salué notre présence.

Encore une fois, je découvre un lieu paisible où les gens se baladent en tee-shirt et souliers ouverts, loin de la grande ville. Plusieurs bateaux se trouvent au bord de l’eau et au matin, il n’y a pas un chat sur la plage.

Au bord de l’eau, Ilhabela

Caraguatatuba : plages et sommets

Après cette courte escapade, nous repartons, cette fois-ci pour Caraguatatuba, une ville située à 1h30 d’Ilhabela. Plus de 100 000 personnes vivent dans cette région qui compte plus de 17 plages.

Praia do Centro
Praia do Massaguaçu, plage connue pour son championnat mondial de pêche

Après la plage, le sommet où se trouve la statue de Saint Antoine. Pour les plus courageux, il est possible de monter en 30 minutes jusqu’en haut mais il vaut mieux être préparé car avec ses 340 mètres d’altitude, la pente est très rude. Pour les moins ambitieux, il est possible d’y aller en auto, mais assurez-vous qu’elle ait de bons freins ! Quel que soit le moyen de transport, la vue une fois en haut est incroyable. On y voit le mélange entre nature, urbanisme et plage.

Morro de Santo Antônio

Saint Antoine est le saint des futurs mariés. Certains racontent qu’il faut nouer un bracelet au sommet, à côté de la statue, pour que le mariage se réalise.

À quelques mètres de la statue se trouve un autre point de vue, tout aussi beau. On y voit un peu moins de plages et davantage de montagnes et de verdure.

Une autre vue, à quelques mètres de la statue de Santo Antônio

São Paulo : cœur urbain

Troisième ville économique d’Amérique latine, São Paulo compte plus de 20 millions d’habitants et une multitude d’activités à découvrir. Nous avons commencé la journée par une balade au Beco do Batman, une ruelle commerçante célèbre pour ses graffitis.

Nous avons ensuite continué vers le musée du football, inauguré en 2008. À travers les photographies, les trophées, les vidéos mais aussi les anecdotes et l’histoire, on y découvre tout un monde dédié au sport national du pays dans un musée très moderne.

Enfin, nous avons conclu notre journée avec l’avenue Paulista, une des plus grandes et célèbres avenues de la ville de São Paulo. Elle représente le quartier d’affaires, là où vivent et travaillent les gens plus riches.

Fermée le dimanche en journée, l’avenue Paulista est toujours remplie de monde.
Vue urbaine

Léa Villalba, journaliste indépendante
Tous mes articles sur : https://ginkio.com/lea-villalba et leavillalba.com
Facebook : https://www.facebook.com/Leavillalbapro/
Instagram : https://www.instagram.com/lea__villalba/

Réseaux sociaux / Social networks
  • 284
  •  
  •  
  •  

Comments

comments

Léa Villalba

Journaliste indépendante depuis deux ans, j'écris sur les arts, la culture, les voyages et les sujets de société. Je suis aussi photographe autodidacte et travaille pour plusieurs magazines au Québec et en France, tant en rédaction qu'en photo. Étudiante en maîtrise en danse, je suis formée et diplômée en France dans plusieurs domaines, dont la Science politique, la Sociologie et les Arts du spectacle.