Un mois d’aventure en Équateur – Chapitre 4 – La capitale de l’Équateur, la grande Quito

Un mois d’aventure en Équateur – Chapitre 4 – La capitale de l’Équateur, la grande Quito

Quito

Quito, la capitale de l’Équateur se trouve à 2 850m d’altitude dans les Andes et elle est la deuxième ville en importance au pays. Construite sur les fondations d’une ancienne cité Inca, elle est réputée pour son architecture coloniale dans le centre historique et il est par ailleurs si bien préservé que la ville figure parmi les sites du patrimoine mondial de l’UNESCO.

J’ai choisi de loger au Masaya Hostel de Quito et je ne suis pas déçue!! Il y a des dortoirs, une cour extérieure, des espaces communs, une cuisine commune, un restaurant qui sert de très bons repas à très bon prix et des chambres privées. Il est très bien situé dans le Centro Historico de Quito, à quelques coins de rue de la Plaza Grande et à quelques pas de la belle rue La Ronda.

CONSEILS ET PRUDENCE

Moi, j’ai le mal des montagnes, je le sais depuis mon voyage au Pérou.

Les symptômes du mal des montagnes ont tendance à apparaître quelques heures après l’arrivée en haute altitude. Ils se manifestent par des maux de tête, des nausées, un essoufflement et l’incapacité à effectuer des mouvements et de faire de l’exercice. Je conseille toujours d’aller à la clinique avant de partir en voyage, certains pays demandent des preuves de vaccination.

Ce qui me trouble le plus ce sont les attaques à la scopolamine, c’est assez fréquent à Quito. « La scopolamine est une drogue particulièrement redoutable, qui entraîne une totale passivité chez la personne qui en inhale. On l’appelle aussi la drogue du voleur. L’utilisation de la scopolamine fait perdre conscience et toute volonté de résister à son agresseur. » Avouez que ça fait peur !! Donc soyez prudent !!

Il faut toujours choisir des taxis jaunes qui sont légaux et demander de mettre le « métro », c’est la façon de dire en espagnol que l’on veut mettre le compteur, comme ça vous allez économiser.

Sinon le bus rouge de touriste Hop-On Hop-Off est parfait pour faire ces déplacements et visiter la majorité des lieux touristiques intéressants pour aussi peu que 15$USD pour une journée, il y a des autobus à toutes les heures de 9h à 17h.


 

LA RONDA

Je suis littéralement tombé en amour avec cette belle rue, La Ronda, c’est tranquille le jour mais le soir, elle est très animée avec ses restaurants et bars. Cette rue a été restaurée en 2006 et elle est magnifique.


LA PLAZA GRANDE

La Plaza de la Independencia, également appelée Plaza Grande, est la place principale de la ville de Quito, située dans la vieille ville. Sa principale caractéristique est le monument de l’indépendance dédié aux héros de l’indépendance de 1809.


EL PANECILLO

El Panecillo est une colline de Quito. À son sommet se trouve la statue de la Vierge de Quito. De plus, c’est l’un des meilleurs points de vue pour observer la splendeur et l’immensité de la ville de Quito.


CRATÈRE DU VOLCAN PULULAHUA

Avec ses 300 mètres de profondeur et ses 4kms de diamètre, le cratère du volcan Pululahua est l’un des seuls au monde à être habité. Une trentaine de familles y vivent de façon permanente et une centaine de personnes viennent y cultiver la terre très fertile. Le mot « Pululahua » signifie « nuage d’eau » en kichwa. Le nom s’explique par le climat spécial qui y règne : le brouillard est souvent présent. L’humidité de la côte se condense dans le cratère créant un microclimat propice à la vie végétale et animale.


LA MITAD DEL MUNDO

Mitad del Mundo est un lieu touristique, scientifique et culturel situé à 13,5 km de la capitale. Le terrain se trouve en plein milieu de la ligne équatoriale, qui divise la planète en deux hémisphères : le Nord et le Sud. J’ai marché sur latitude 0°, 0′, 0″ : la ligne de l’Équateur.


MANGER DU CUI AU MITAD DEL MONDO

Au Pérou je n’avais pas réussi… mais je me suis promis d’essayer ici. Le Cui c’est en fait un cochon d’Inde, oui oui !! Le petit animal très cute et un peu échevelé. Ici et au Pérou, ils appellent ça le Cui car c’est le bruit qu’ils font quand ils sont vivant. C’est un met typique des Andes.

Donc voilà mon assiette. J’ai goûté un peu mais je n’ai pas aimé ça, il n’y a presque pas de viande et c’est très gras. J’ai mangé que les légumes et les œufs.


TELEFERIQO – Téléphérique de Quito

Le TelefériQo c’est un téléphérique situé à Quito, reliant le centre-ville à l’est du volcan Pichincha. Il s’agit de l’une des plus hautes remontées du monde, passant de 3 117m, au point de départ du téléphérique à 4 100m au sommet. L’ascension dure environ vingt minutes et on parcourt 2 237 mètres linéaires.

Le TelefériQo a ouvert ses portes en juillet 2005. C’est à la fois une attraction touristique et un point de départ pour faire de la randonnée au sommet du Pichincha, un stratovolcan actif.

Le tarif est de 8,50$USD et le taxi via le Centre Historico de Quito est plus ou moins 4-5$USD chaque trajet, en demandant au taxi de partir le compteur.


BASILICA DEL VOTO NATIONAL

J’adore l’architecture gothique est cette basilique est tout simplement grandiose. Par chance que je n’ai pas le vertige pour grimper les escaliers en pente très abrupte, qui mènent aux deux tours. La vue est tout simplement à couper le souffle.

La Basilica del Voto National est une église catholique romaine située dans le centre historique de Quito, en Équateur. C’est la plus grande basilique néo-gothique des Amériques.


Mercado Artesanal de la Mariscal


Plaza Foch, La Mariscal

Quito est immense et il y a beaucoup plus à voir, de belles églises à visiter, ainsi que la cathédrale à la Plaza Grande et de beaux musées. Mais malheureusement, quand on souffre du mal des montagnes, on a aucun contrôle et j’ai malheureusement passé une journée au lit, fiévreuse, sans être capable de manger et vraiment faible donc je n’ai pas eu le temps de visiter l’intérieur des églises et faire des musées. Mais l’important, c’est que j’ai été capable de visiter et faire les activités qui me tenait à cœur à Quito.

Muchos gracias Quito.

 

Un mois d’aventure en Équateur:

Suivez-moi sur ma page Facebook Surfer girl around the world

Mon Instagram est Surfer girl around the world

Tous mes récits de voyage sur Yulair ici

Réseaux sociaux / Social networks
  •  
  • 23
  •  
  •  
  •  

Comments

comments


Geneviève Blais

Pigiste au département artistique en cinéma et télévision, j'adore mon travail car entre deux contrats j'ai la chance de partir. Je préfère voyager en solo, toujours à la recherche de nouvelles destinations et de vagues à surfer. Je suis une grande amoureuse du surf, du "Aloha life" et d'Hawaï.
Fermer le menu