Un mois d’aventure en Équateur – Chapitre 2 – Guayaquil, la Perle du Pacifique

Un mois d’aventure en Équateur – Chapitre 2 – Guayaquil, la Perle du Pacifique

Guayaquil

Guayaquil est une ville portuaire et elle a très longtemps eu la mauvaise réputation d’être la ville la plus dangereuse de l’Équateur. Aujourd’hui, elle est surnommée la « Perle du Pacifique » et c’est la plus grande ville de l’Équateur.

Il y a tant à voir… des musées, aller sur la promenade Simón Bolívar, maintenant appelé la Malecon 2000 qui longe le Río Guayas et où se dresse le monument de La Rotonda.

Dans le nord, il y a le magnifique quartier de Las Peñas qui regorge de maisons colorées. Il y a des escaliers bordés de cafés et de galeries d’art qui mènent à la colline de Santa Ana, sur laquelle s’élève un phare ainsi que la chapelle de Santa Ana qui offre une vue sur la ville.

Je serais ici pour quelques jours et je loge dans un petit hôtel super-moderne près de tout ça.

YU! SMARTHOTELS

Situé à seulement 200 mètres de Malecon 2000, le YU! Smarthotels dispose de chambres style Tokyo, grand lit mais très petit espace, tout blanc, très propre et la chambre est équipée d’une télévision et d’une salle de bain privée.

Une connexion Wi-Fi est disponible gratuitement dans l’ensemble de l’établissement et un petit déjeuner continental très basique est inclus. Disons qu’on ne choisit pas la place pour le petit déjeuner, pain tranché blanc, café instantané, pommes, breuvage à l’orange, céréales et lait. Mais il est vraiment sécuritaire, bien situé et très confortable et a un très bon rapport qualité-prix.

MES COUPS DE CŒUR

LA PERLA

La Perla est une grande roue avec une vue panoramique et son point de vue le plus haut est à 57 m. La Perla est situé à l’extrémité nord du Malecon 2000 près de la rivière Guayas, dans le centre-ville de Guayaquil. Terminé en juin de 2015 , il est ouvert au public depuis, la durée est de 10-12 minutes et le prix d’entrée est de 3.50$USD la semaine et 5$USD le week-end. C’est la première grande roue de ce type dans le pays.

LAS PEÑAS – CERRO SANTA ANA

Las Peñas, a plus de 400 ans et il a été le premier quartier de Guayaquil. Son nom est dû à la quantité de cailloux et de roches calcaires de la colline lors de l’occupation des Espagnols au XVIe siècle. En 1982, il a été déclaré patrimoine culturel de l’Équateur et, entre 2002 et 2008, un processus de restauration et de régénération a été mis en œuvre par la municipalité et c’est vraiment réussi !! Tu peux voir sur certaines bâtisses une photo avant les rénovations.

EL FARO SANTA ANA

Le phare a été construit en juillet 2001 et a été inauguré en 2002. Aujourd’hui, il est l’icône du Cerro Santa Ana. Il faut gravir 444 marches pour atteindre le sommet de la colline Santa Ana, où se situe le phare. Il y a une magnifique vue panoramique sur Guayaquil.

CHAPEL SANTA ANA

La chapelle se trouve juste en face du phare au sommet de Las Peñas. Le design évoque les vieilles chapelles coloniales d’autrefois.

MAAC

Tu as chaud et tu aimes les musées?

L’entrée est gratuite et c’est une belle petite pause bien méritée, au frais. Par contre, toutes les descriptions sont en espagnol.

Museo Antropologico y de Arte Contemporaneo (Musée d’anthropologie et d’art contemporain) ou MAAC, un musée à la fine pointe de la technologie situé à Guayaquil, qui célèbre l’art et la culture équatoriens, latino-américains et précolombiens.

EL MONO MACHIN

La statue du « El Mono Machin » fut inaugurée en 2011. La sculpture de 12 mètres de haut, se situe au nord-est de Guayaquil, à l’entrée des tunnels qui traversent les collines de Santa Ana et El Carmen.

CATEDRALE METROPOLITANA

La cathédrale métropolitaine de Guayaquil d’origine était en bois et située sur la colline de Santa Ana. Cette cathédrale a été détruite dans un incendie en 1892. Le bâtiment actuel a été construit dans un style néo-gothique entre 1924 et 1937.

PARQUE DE LOS IGUANAS

Juste en face de la cathédrale, il y a un parc où il y a des dizaines d’iguanes. Pour 0.50$ tu peux acheter un sac de laitue à un vendeur dans le parc et tu peux les nourrir. Il y a aussi beaucoup de pigeons, un bassin avec des carpes et des tortues.

MIRADOR CERRO PARAISO

Mirador Cerro Paraiso, aussi connue sous le nom de mirador Bellavista, ce point de vue permet de voir à 360 degrés l’étendue de cette gigantesque ville qu’est Guayaquil.

J’ai réussi à m’y rendre avec le bus à deux étages rouges qui fait le tour de la ville pour seulement 8$ pour 1h45 de tour, ils font un arrêt de 15 min au mirador. J’ai acheté mon billet dans le parc avec les iguanes, un départ y est prévu à toutes les heures.

PARQUE HISTORICO DE GUAYAQUIL

Le parc historique de Guayaquil est un parc avec un espace qui expose la flore et les animaux de l’Equateur. L’entrée est gratuite et il faut marcher un peu plus de 2km pour en faire le tour. Il se situe à Samborondon, une ville voisine de Guayaquil, un peu plus cossue.

Vous devez compter 10$ de taxi aller-retour si votre hôtel est près de La Perla (la grande roue sur la Malecon).

CERRO DEL CARMEN

Cerro Del Carmen, c’est la colline juste à côté de Las Peñas la colline Santa Ana, elle est aussi colorée mais disons qu’elle n’a vraiment pas la même énergie. Ici, il y a de la pauvreté, c’est impropre avec des déchets partout, il y a des chiens errants donc des cacas partout sur les trottoirs. J’ai même vue des égouts à ciel ouvert improvisé avec tout ce que ça comporte… odeurs, rats et coquerelles. Il ne doit pas avoir beaucoup de touristes qui passent par là pour aller au Sagrado Corazon de Jesus. Au retour, j’ai choisi un chemin plus sécuritaire et un peu ennuyant à marcher.

SAGRADO CORAZON DE JESUS

Le monument du Sacré Cœur de Jésus de Guayaquil, est une sculpture en l’honneur de Jésus de Nazareth . Il est situé en haut de la Cerro del Carmen, surplombant le centre et le sud de la ville. La statue, inaugurée en 1973, mesure 15,6 mètres de hauteur et repose sur un socle de 11,6 mètres de hauteur.

EL CAFÉ DE TERE

J’ai enfin trouvé un bon petit resto typique à Guayaquil, El Café de Tere. J’ai choisi l’assiette de piqueo costeño, le choix typiquement équatorien, il y a un bolòn au fromage et l’autre au porc croustillant (boule de purée de bananes plantain), un empanadas au fromage et quatre munchines de yuca (purée de yuca frit) que tu trempes dans le miel. Je n’ai pas tout fini mon assiette, c’est délicieux mais aussi très riche. Foodie satisfaite !!

J’avais beaucoup d’appréhensions en venant ici, je lisais souvent sur les blogs que c’était dangereux, qu’on devait être sur nos gardes en tout temps… et plus… Mais pas moi, je m’y sentais bien. Bon c’est vrai, je suis en Amérique du Sud dans une grande ville, c’est normal d’être prudente. J’ai toujours pensé que si tu avais peur et que si en te promenant, tu avais l’air d’une victime… tu devenais une victime. Écoute ton instinct, ta petite voix intérieure se trompe rarement.

Ici, ce n’est pas le genre de ville dont tu tombes en amour avec… ce n’est pas Chicago, Londres ou bien Manhattan… c’est disons plutôt le Bronx, celui d’aujourd’hui… Jadis dangereux et comme le phœnix… qui renaît de ces cendres.

Muchos gracias Guayaquil!

Un mois d’aventure en Équateur:

Suivez-moi sur ma page Facebook Surfer girl around the world

Mon Instagram est Surfer girl around the world

Tous mes récits de voyage sur Yulair ici

Réseaux sociaux / Social networks
  •  
  • 11
  •  
  •  
  •  
  •  

Comments

comments

Geneviève Blais

Pigiste au département artistique en cinéma et télévision, j'adore mon travail car entre deux contrats j'ai la chance de partir. Je préfère voyager en solo, toujours à la recherche de nouvelles destinations et de vagues à surfer. Je suis une grande amoureuse du surf, du "Aloha life" et d'Hawaï.
Close Menu